|

Connaissez-vous le sucre de bouleau ?

J’ai découvert cet été une nouvelle sorte de sucre, le sucre naturel de bouleau, que m’a fait découvrir la marque Natsuc.

Je l’ai aussitôt testé dans un gâteau que j’ai partagé au travail et qui a fait l’unanimité! Mais avant de vous donner la recette, laissez-moi vous en dire un peu plus sur ce sucre. On cherche souvent des alternative au sucre blanc raffiné et j’ai mené ma petite enquête pour découvrir les vertus de cette alternative, et tenter de démêler le vrai du faux dans tout ce qu’on peut lire à son sujet (à mon humble niveau !!!)

Sucre de bouleau Natsuc | Cahier de gourmandises

Natsuc propose son alternative au sucre, d’origine végétale et naturelle, extrait d’écorces de bouleau. Le sucre de bouleau offre les mêmes qualités gustatives et le même pouvoir sucrant que le sucre blanc raffiné. Il a même un pouvoir sucrant plus important à la cuisson, ce qui vous permet d’en baisser la quantité dans les gâteaux par exemple (on peut en baisser la dose jusqu’à 40%, selon les goûts de chacun).

Ce sucre est également 40% moins calorique que le sucre blanc raffiné et a un faible indice glycémique de 7.

Pour information, l’indice glycémique permet de classer les aliments contenant des sucres en fonction de leur capacité à faire augmenter la glycémie après consommation. C’est un indice essentiel pour les personnes diabétiques. J’y suis sensibilisée depuis que la fille d’une collègue a découvert son diabète.  Pour calculer l’indice glycémique, on prend comme valeur de référence celle du glucose, qui est fixée à 100. L’indice glycémique du sucre de bouleau est de 7. En comparaison, celui du miel est de 50 et celui du sirop d’agave de 25.

Je me suis donc intéressée de plus près à ce sucre qui semble avoir de nombreuses qualités !

Le sucre naturel du bouleau s’appelle aussi le xylitol. Contrairement aux autres sucres, il est non acidifiant pour l’organisme (il respecte l’équilibre acido-basique de l’organisme) et non cariogène (il ne donne pas de caries). Il se caractérise enfin par une sensation de fraîcheur en bouche et renforce ainsi les arômes de type menthol.

Attention toutefois à ne pas en abuser ! Une consommation excessive peut engendrer des ballonnements ou des effets laxatifs. Ce type de désagrément survient lorsque la substance n’est pas totalement absorbée par l’organisme. Il ne faut donc pas abuser du xylitol et n’en prendre que quelques grammes par jour.  Il est suggéré de ne pas en consommer plus de 80g par jour pour un adulte et 40g pour un enfant. Ce qui est normalement en-dessous des doses recommandées par l’OMS (50g par jour pour un adulte).

Aussi, je vous conseille si vous souhaitez l’introduire dans votre alimentation de ne pas vous baser uniquement sur ce sucre. Vous pouvez par exemple :

  • Sucrer votre yaourt, thé ou café
  • L’utiliser dans des gâteaux. Dans ce cas, il faut réduire de 30 à 40% la quantité utilisée en comparaison au sucre classique car son pouvoir sucrant augmente à la cuisson. Vous pouvez également faire un mix entre sucre blanc et sucre de bouleau !

C’est d’ailleurs dans ce cadre que je l’ai utilisé pour faire un brownie chocolat – menthe – noisettes !

J’ai utilisé ma recette de brownies et j’ai utilisé 0% de sucre de canne et 25% de sucre de bouleau par rapport à la dose initiale. Résultat : le gout est là, et j’ai utilisé moins de sucre ! Un peu moyen de manger un gâteau et de consommer moins de sucres. Bien sûr, l’idée n’est pas de manger 2x plus de gâteau, sinon, on perd un peu le gain en calories gagnées !!

Merci à Natsuc de m’avoir fait découvrir cette belle alternative au sucre raffiné !

Brownies chocolat noisettes menthe

Préparation20 min
Cuisson25 min
Total45 min
Nombre de gourmands: 8
Auteur: Cahier de gourmandises

Ingrédients

  • 140 g de chocolat noir
  • 120 g de beurre
  • 50 g de sucre de bouleau (ou 100g de sucre blond de canne)
  • 100 g de sucre brun
  • 2 œufs
  • 90 g de farine
  • 80 g de noisette
  • 10 feuilles de menthe ciselées

Instructions

  • Faire fondre au bain-marie le chocolat avec le beurre tout en remuant.
  • Ajouter les sucres puis les œufs un par un en mélangeant à chaque ajout.
  • Ajouter la farine, puis la menthe ciselée et les noisettes grossièrement concassées.
  • Bien mélanger et verser dans un moule carré ou rectangulaire. Il faut avoir une épaisseur suffisante, aussi ne pas le prendre trop grand.
  • Cuire à four chaud à 180°C pendant 25 min.
  • Laisser refroidir et couper en rectangles.

 

En faisant mes recherches, j’ai lu beaucoup de choses contradictoires sur le xylitol. Il serait cancérigène et beaucoup moins avantageux que ce qu’on voudrait nous faire croire.

Corine Gouget en parle dans son livre Additifs alimentaires, danger!. Je vous mets l’extrait ici car il donne un bon éclairage :

Il est important de savoir qu’il existe en fait plusieurs sortes de xylitol et qu’il n’est donc pas très logique qu’ils portent tous le même nom car cela peut induire en erreur le consommateur qui cherche à en savoir plus. A l’état naturel le xylitol est présent en faibles quantités dans les pommes de terre, les baies telles que les framboises entre autres, les champignons, le maïs, les salades et certaines écorces.

Certains types de xylitol industriels sont souvent de synthèse et dérivés de maïs (OGM ou pas ?), de betteraves ou de fraises et principalement produits en Chine. Ces xylitols-là sont bon marché et ce sont ceux qui sont utilisés dans les produits de grande consommation comme les chewing-gums, certains dentifrices, des crèmes cosmétiques entre autres. Ce sont ces xylitols-là qui ont parfois une très mauvaise réputation.

Il est important de savoir que si la source de xylitol n’est pas citée dans la liste des ingrédients comme par exemple : « xylitol de bouleau » on peut émettre certains doutes sur l’origine de cet édulcorant en question.

Le xylitol de bouleau lui, est dérivé de l’écorce de cet arbre qui, suite à un traitement, devient une poudre blanche très utilisée pour remplacer le sucre en produit diététique. De nombreux diabétiques en consomment.

Considérant la pugnacité de Corinne Gouget à dénicher la toxicité partout où elle se trouve, je m’en remets à ses recherches et vous conseille donc d’utiliser uniquement du xylitol naturel de bouleau. Vous bénéficierez de tous les atouts cités précédemment.Consomme-le à titre modéré pour ne pas subir les effets secondaires désagréables.

Pour ma part je m’en sers dans mes desserts sucrés, en mix avec du sucre de canne. Cela permet de diminuer l’apport calorique du gâteau tout en gardant sa gourmandise !!!

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Noter cette recette




L'option ci-dessous vous permet de recevoir les réponses à votre commentaire ou tous les commentaires suivants par email.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.