|

Mes indispensables dans la cuisine

Je vous ai déjà partagé plusieurs recettes de produits ménagers fait maison sur le blog. Je sais que vous les aimez beaucoup alors je voulais vous parler aujourd’hui de mes indispensables zéro déchet dans la cuisine. J’ai petit à petit fait le tri dans les accessoires que j’utilise le plus souvent, pour supprimer tout ce qui est plastique ou jetable et aller vers des matières durables, réutilisables et compostables/recyclables. Cela s’est fait petit à petit car j’ai dû utiliser mes accessoires « classiques » jusqu’au bout avant de les remplacer. Eh oui, le zéro déchet ça veut aussi dire qu’on utilise au maximum ce qu’on a même si c’est en plastique ! C’est comme ça que je me retrouve avec de la vaisselle jetable que je n‘utilise quasiment pas mais que je ne veux pas jeter…

Ma cuisine écolo
Voici donc une première sélection de produits que j’utilise tous les jours dans la cuisine. Ça change tellement vite que j’ai de nouveaux produits depuis que j’ai pris les photos, mais cela fera l’objet d’un autre article !

La vaisselle à la main

Je dispose de cocottes et fait-tout qui ne passent au lave vaisselle, mais aussi de la vaisselle qu’il vaut mieux laver à la main.

J’ai tenté plusieurs recettes de liquide vaisselle maison mais je n’ai pas été convaincue. Au final ce que je préfère c’est tout simplement le gros bloc de savon de Marseille vert et la brosse. Et finalement ceci me convient très bien. Il suffit d’humidifier la brosse à l’eau chaude, de la frotter contre le bloc de savon pour faire mousser et ensuite de frotter la vaisselle à laver. Pour les tâches tenaces, il ne faut pas hésiter à faire tremper le plat dans de l’eau très chaude avant de frotter. Et je peux vous dire que c’est très économique, le bloc de savon dure très longtemps.

Je peux également remplacer la tête de ma brosse quand elle est usée (elle dure depuis 1 an ici) et garder le manche. La tête usée peut aller dans la cheminée et je ne génère aucun déchet! Autre avantage que je trouve à utiliser une brosse, nos mains ne touchent pas directement le plat ou le savon, vu qu’on tient le manche. Je trouve ça plus hygiénique !

En plus de ma brosse, j’utilise également une éponge tawashis en tissu et une éponge en fibre de sisal pour décoller les restes de nourriture (en remplacement du côté vert de l’éponge classique).

Mon mari n’est pas forcément fan du combo bloc de savon/ brosse, alors j’achète aussi du liquide vaisselle en vrac et il utilise les éponges en tissus (tawhashis) pour compléter. Et c’est vrai que dans certains cas cela peut être plus pratique d’utiliser éponge et produit liquide quand la brosse ne peut pas atteindre tous les recoins.

Ces produits font maintenant parti intégrante de ma routine, je les ai complètement adoptés !

Mes ustensiles de cuisine zero dechet | Cahier de gourmandises

Le remplacement de l’essuie-tout

En moyenne, chaque famille utilise 1 rouleau d’essuie-tout par semaine. Au-delà de la place que cela prend dans notre poubelle, il faut avoir en tête que sa fabrication est elle aussi énergivore ! Elle nécessite beaucoup d’eau et 3 fois son poids en bois. Ça en fait des arbres abattus!!

L’idéal pour remplacer l’essuie-tout, ce sont tout simplement les lingettes réutilisables, les torchons et les serviettes en tissus ! Les lingettes réutilisables permettent d’éponger, de laver un plan de travail, de nettoyer une tâche, par terre,…  J’utilise ces lingettes quotidiennement, que ce soit pour débarbouiller les enfants, faire le ménage sur mes plans de travail, passer un petit coup de vinaigre blanc,…

La brosse à légumes

J’achète essentiellement des légumes chez le producteur ou en bio. Conséquence : ils sont souvent plein de terre ! J’utilise une brosse à légumes pour enlever la terre, enlever les résidus de pesticides si non bio, on simplement pour nettoyer le fruit ou le légume si je veux le manger avec la peau. Cela marche avec les carottes, les panais, les pommes, les poires,….

Ma cuisine zero dechet | Cahier de gourmandises

Bocaux et bouteilles en verre

Comme je souhaite limiter au maximum les déchets plastiques, je privilégie énormément les emballages en verre, pour les jus de fruits, la compote ou les conserves. Je réutilise au maximum  les bouteilles et bocaux vides, sinon je les amène au vrac qui les lave et les propose aux clients. En dernier recours, je les dépose en point de collecte pour qu’ils soient triés et recyclés. Le verre est sans transfert d’odeur, sans saveur. Il n’y a pas de risque de transfert comme le plastique ou les boites de conserves.

Par exemple, j’utilise les bouteilles d’un litre de jus de fruits pour stocker le sucre que j’achète en vrac. Mes grands pots de compote me permettent de stocker fruits secs, fruits confits, poudre d’amande,….Et je garde les jolis pots pour quand je fais des cadeaux gourmands comme des biscuits ou des kits pour faire des cookies ! J’ai également de petits pots verre que j’utilise pour stocker des tartinades ou des restes au frigo.

Sac à vrac et sac à pain

Savez-vous quelle est la durée de vie du papier d’emballage que la boulangère utilise pour entourer votre pain avant de vous le donner ? Et bien souvent pas plus longtemps que le trajet entre la boulangerie et votre maison, c’est-à-dire souvent dans les 5/10 minutes maximum.

Certes c’est du papier, vous me direz que ça se recycle. Mais en vrai, en a-t-on vraiment besoin ?! Est-ce qu’on ne pourrait pas éviter ce déchet, qui nécessite des matières premières pour le produire, et de l’énergie pour le recycler ? Alors j’ai investi dans un sac à baguette en tissu qui peut contenir 2 baguettes. Il faut juste ne pas oublier de le prendre avant de partir, je commence à bien intégrer ça quand je vais faire les courses. Et si je l’oublie, je prends ma baguette à main nue, et c’est très bien comme ça aussi !

Les sacs plastiques sont interdits et fleurissent dans les espaces fruits et légumes des supermarchés des sacs censés être compostables, recyclés… Dans le meilleur cas, on vous proposera des sac en papier kraft, facilement recyclables. Mais là encore, on vous propose un emballage à très courte durée de vie. Plutôt que de reprendre chaque semaine de nouveaux sacs à usage unique, investissez dans des sacs à vrac en tissus ! Ils sont légers, lavables réutilisables,… Vous en trouverez de  toutes tailles, pour prendre quelques fruits, une salade ou des pâtes !

Les Bee wraps

Pour conserver un légume ou un fruit entamé, pour recouvrir un plat, vous pouvez utiliser du bee wrap à la place d’un film étirable ou du papier aluminium.

Un Bee Wrap est un emballage alimentaire réutilisable. Il est composé d’une toile de tissus recouverte de cire d’abeille. Cette toile devient donc semi-rigide et donc s’adapte à tous types de contenants.  Il ne doit pas être en contact avec des aliments comme la viande et le poisson. Pourquoi? Tout simplement parce que le Bee Wrap ne se lave pas à l’eau chaude (sinon la cire fond !) donc il sera donc impossible d’enlever les éventuelles bactéries. Donc il vaut mieux l’utiliser pour les aliments secs et pour recouvrir vos plats avant de le mettre au frigo par exemple.

Pour le laver, il suffit de le passer sous l’eau tiède et de  le brosser pour enlever les traces ou les aliments collés dessus.  Attention à ne pas le mettre au lave- vaisselle, ni au lave-linge ! Vous pourrez le conserver environ 1 an si vous l’utilisez régulièrement, voir plus si c’est de manière plus occasionnelle.

Papier cuisson réutilisable

Pour la cuisine au four, le papier cuisson joue souvent un rôle primordial. Ainsi, lorsqu’on a l’habitude de l’utiliser, on peut vite en avoir une consommation importante. Les rouleaux défilent, et finissent alors irrémédiablement à la poubelle, en tant que déchets. J’en avais marre d’en utiliser et j’ai donc investi dans du papier cuisson réutilisable. Je dispose de feuilles en silicone qui me permet de remplacer une feuille de papier cuisson dans pas mal de cas (cuisson dans cookies par exemple). J’ai également acheté un grand tapis réutilisable que j’ai découpé à la taille de mes moules pour pouvoir les chemiser.

Et voila, j’ai fait le tour de la plupart de mes ustensiles de cuisine. J’espère que cela vous a plu ! N’hésitez pas à partager en commentaire vos expériences zéro-déchet, et à me poser vos questions à ce sujet !

A lire également

10 Commentaires

  1. Bravo pour vos conseils avisés et pleins de bon sens ,…il serait bon que l’on fasse un cours de cuisine par semaine des l’ecole primaire !
    Très didactiques vos conseils Stéphanie, un exemple a suivre sans nul doute…
    Merci

  2. Bonsoir Stéphanie,
    Voilà plus d’une année que j’utilise VOTRE recette de lessive maison et j’en suis absolument ravi !!!
    Je reviens sur votre blog ce soir en cherchant des alternatives plus « saines » au pdt vaisselle et à la fameuse éponge « Grat-Grat »…. un article tout frais me donne une réponse simple et efficace.
    Cependant, est-il possible de nous/me communiquer le meilleur endroit pour se procurer la brosse ou encore les Bee wraps ?
    Mille merci !
    Pauline

      1. Bonjour ! pour les bee wraps il y a le site lembeillage.fr leurs produits sont 100% français et naturels et sont réalisés par des travailleurs porteurs de handicap au sein d’un ESAT. Merci pour vos conseils et votre recette de lessive 🙂

  3. Bonjour!
    Pourrais-tu me dire quel papier cuisson et tapis cuisson réutilisables as-tu achetés? Cela m’intéresse beaucoup!
    Merci pour tes idées!
    Emilie

    1. Bonjour,

      Je n’ai plus la marque de mon tapis silicone mais tu peux en trouver de bonne qualité chez Guy Demarle.
      Pour le papier cuisson réutilisable j’ai utilisé de grandes feuilles de cuisson de la marque Bake o Glide, que j’ai ensuite découpées à la taille de mes moules.

  4. J’aime bien votre article et je suis d’accord sur le fait qu’il y a des petits gestes quotidiens qui peuvent faire une grande différence. Un papier qui est utilisé pas plus de 30min et qui part à la poubelle instantanément en arrivant chez soi.. c’est ahurissant…
    Dans la cuisine, les ustensiles en silicones sont souvent très répandus. Nous, pour différentes raisons, avons choisi de ne pas utiliser de silicone. Pour les cuissons au four, j’ai remplacé mes papiers cuisson par des plaques de tôle d’acier. (pas d’alu non plus !)
    L’avantage, c’est que le fer est un élément dont nous savons que nous avons besoin dans notre corps. Si des transferts ont lieu, je ne suis pas inquiète. Le silicone… ce n’est pas pareil.
    Une plaque d’acier, ça se garde à vie. Il faut simplement s’assurer de toujours la huiler. Je l’entretiens comme on entretient une poêle en fonte. Elle m’a couté 16e et je n’ai plus acheté de papier cuisson depuis. Mes macarons dessus sont sublimes !
    Et les moules, je les chemise. En 30s c’est fait avec le coup de main.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

L'option ci-dessous vous permet de recevoir les réponses à votre commentaire ou tous les commentaires suivants par email.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.